Le lexique de comptoir et robinetterie

Tout le monde n'est pas tailleur de pierre ou plombier. Pour vous aider à comprendre les descriptions des produits, voici une liste de termes techniques avec des explications. 

 

 

A

 

 

B

Ballon d´eau chaude (Boiler) :

 

Ballon d'eau chaude

Le ballon d’eau chaude ou boiler ou cumulus est un appareil permettant de chauffer et stocker l’eau chaude.

Fonctionnement :

Le ballon à l’eau chaude se présente sous forme d’une cuve remplie d’eau. La résistance électrique ou le brûleur à l’intérieur de cette cuve maintient en permanence la même température d’eau ; elle est commandée par un thermostat installé sur la paroi extérieure du cumulus. Lorsqu’on prend une douche ou ouvre un robinet, l’eau chaude s’évacue. L’eau froide sous pression alors la remplace. Puisque la température à l’intérieur de la cuve chute, la résistance se met de nouveau en marche.

Le boiler fonctionne constamment et est en permanence sous pression de l’eau froide. Pour cette raison il est important d’avoir installé un réducteur de pression pour éviter l’éclatement ou les fuites au niveau des raccordements. Il est également indispensable d’avoir installé un groupe de sécurité qui, en cas de surpression, évacue l’excès de pression.

Les boilers fonctionnent à l’électricité ou bien au gaz. Ces derniers sont les plus prisés en raison de leur grande capacité qui leur permet de remplir une baignoire ou d’alimenter une douche à hydromassage. 

Il y a deux types de ballons à gaz :

- Les appareils à sortie « cheminée » : ils sont posés au sol, sont raccordés à une cheminée et possèdent une grande capacité.
- Les appareils à sortie ventouse : ceux-là sont accrochés au mur, le raccordement se fait vers l’extérieur et leur capacité est plus réduite. 

Biseau

Le mot biseau désigne le bord d'un objet, d'un comptoir taillé en biais, obliquement. Par extension, il peut faire référence : à la surface obtenue en éliminant l'arête de pierre.

C

Cartouche à disques céramiques

 

Cartouche à disques céramiques

Le fonctionnement du mitigeur est assuré par une cartouche qui se trouve à l’intérieur du corps métallique du robinet. Cette cartouche se présente sous forme de deux disques céramiques polis avec des trous qui glissent l’un sur l’autre. Le mélange de l’eau se fait grâce à ces deux disques. Le disque inférieur possède deux voies d’entrée de l’eau chaude et de l’eau froide et une voie de sortie de l’eau mitigée. Le disque supérieur a une grande ouverture centrale. Il est relié au levier du mitigeur et en fonction de la position du levier la quantité d’eau froide et chaude apportée est différente. 

 

Chrome

Le chrome est un élément chimique de symbole Cr et de numéro atomique 24 d’une couleur gris acier-argenté. Il est utilisé pour recouvrir la surface de la robinetterie et ceci pour ses indéniables particularités. En effet, le chrome est connu pour sa résistance à l’usure, au ternissement et à la corrosion. En fait, il résiste à presque tous les agents chimiques (sauf acide chlorhydrique !), même à haute température. En plus, il offre une surface lisse et brillante et peut recouvrir plusieurs types de supports comme acier, inox fonte, alliages cuivreux, bronze, aluminium, etc.

L’opération de chromage consiste à recouvrir la surface d’une pièce d’une couche extra-fine de chrome grâce à un procédé d’électrolyse. Il y a deux types de chromages :

- Le chromage dur très résistant utilisé dans l’aéronautique.
- Le chromage décoratif à un très bel aspect (poignées de poste, pare-chocs).

Le chrome étant un élément élémentaire, il ne nuit pas à l’environnement. 

 

Colonne de douche

 

Colonne de douche

La colonne de douche est un système de robinetterie compacte composé d'une douche de tête, d'une douchette à main, d'une colonne qui se fixe sur le mur et qui masque les raccordements, d'un flexible reliant la douchette à la colonne, d'un mitigeur mécanique ou thermostatique et, selon le modèle, d'une tablette de rangement et d'un bec verseur.

 

Il existe des colonnes de douche multifonctions qui intégrent les buses hydromassantes, la possibilité de programmer la température, les éclairages LED colorant le jet d'eau, etc. La plupart de colonnes de douche sont équipées de fonctions dites "classiques" telles que le nettoyage facile, le thermostat, plusieurs jets, la surface tiède au toucher, le mousseur-aérateur pour économiser l'eau. Les marques comme GROHEHansgrohe ou Axor-Hansgrohe proposent plusieurs modèles de colonnes de douche d'une haute qualité. 

Pour plus d'explications sur la colonne de douche, voir l'article de blog iSi "La grande mode des colonnes de douche".

 

Comment installer une colonne de douche?

Comme de plus en plus de personnes, vous avez opté pour une colonne de douche. Nous allons maintenant vous détailler les étapes de son installation.

 

Avant l’installation :

Vérifiez la pression de votre arrivée d’eau.

La pression minimale nécessaire au fonctionnement d’une colonne de douche est de 29 psi (2 bars), toutefois nous vous recommandons un minimum de 43.5 psi (3 bars).

Il est important de noter qu’au-delà de 70 à 90 psi (5 à 6 bars), la pression sera trop importante et qu’il faudra procéder à l’installation d’un réducteur de pression.

Le débit d’une colonne de douche avec jets est en moyenne de 4 à 5 gallons (16 à 20 litres) d’eau par minute.

   Pensez à vérifier que la paroi ou le mur qui accueillera votre colonne de douche soit assez solide afin de pouvoir supporter le poids de l’installation au complet non seulement celui de la colonne de douche mais aussi des canalisations, des sorties d’eau, etc. Il est possible de poser la colonne sur un mur déjà carrelé mais celui-ci sera plus difficile à percer.

   Enfin, il ne faudra pas oublier de couper l’arrivée d’eau afin d’éviter tout risque d’inondations.

 

   Matériel nécessaire:

 

   -       Une perceuse électrique

   -       Un niveau à bulle

   -       Une règle

   -       Un crayon gras ou de la craie

   -       Des chevilles

   -       Des tournevis

   -       Un jeu de clé plates

   -       Un marteau

 

   Pose :

 L'installation de votre colonne de douche prendra 3 étapes. D’abord le choix et le marquage de son emplacement futur. Ensuite, vous effectuerez le branchement. Finalement, la 3e partie sera la pose en elle-même ainsi qu’aux premiers tests.

  • 1ere étape

Marquez le mur pour effectuer l’alignement de la colonne de douche avec le centre de la douche.

Par la suite, identifier l’emplacement futur du mitigeur. Décidez de l’emplacement de l'alimentation d’eau et assurez-vous qu’elle soit à la même hauteur que le mitigeur.

Faites un essai d'installation et lors de la simulation, délimitez à l’aide d'un crayon, les extrémités de pose de la colonne. Vérifiez que le pommeau de douche est bien installé à une distance minimale de 5-8 pouces au-dessus de la tête de la personne la plus grande de la maison.

Repérez et prenez les mesures des trous servant de fixation et reportez-les sur votre mur.

  • 2e étape

Vous pouvez maintenant percer les trous puis insérer les chevilles, sans forcer, à l’aide d’un marteau. Si vous deviez percer de la céramique, veuillez utiliser une perceuse disposant d’une vitesse lente et un foret neuf tout en plaçant préalablement 2 morceaux de ruban adhésif en croix afin de minimiser les risques d'éclat.

Vissez ensuite les pattes de fixation qui vont servir à accueillir la colonne et vérifier leur placement à l’aide du niveau.

Raccordez les flexibles de la colonne de douche aux arrivées d’eau en prenant soin de différencier les sorties d’eau chaude et froide.

  • Troisième étape

Effectuez l'installation du joint d’étanchéité sur la douchette et sur la douche puis fixez les flexibles sur votre colonne de douche.

Dès que votre colonne est installée sur les pattes de fixation, ouvrez l’eau et faîtes vos premiers tests.

 

 Félicitations! Votre colonne de douche est dorénavant fonctionnelle, alors bonne douche.

 

 

 

D

Débitage

Lorsqu'un bloc est extrait, on repère la partie à garder ou à diviser en veillant à faire le moins de chute possible. Les parties non voulues sont détachés au têtu, ou aux coins. Le bloc est mesuré et divisé selon les pierres voulues.

Débit d'eau

Le débit d'eau désigne la quantité d'eau véhiculée par unité de temps. Le débit d'eau s'exprime en m3/h et l/min.

Si l'on veut calculer le débit d'eau s'écoulant du robinet, on peut utiliser la formule : 

d = v / t 

où d est le débit, v le vollume (en l ou m3) et t est le temps (en h où min).

Déflecteur

Le déflecteur est un dispositif qui permet de modifier la direction d'un courant liquide ou gazeux.

 

 

E

ECO de Consentino

Eco est une nouvelle surface, semblable au quartz, créée à partir de matériaux recyclés. Cette surface se compose à au moins 50% de matériaux recyclés (miroir, verre, porcelaine, carrelage et cendres vitrifiées), provenant de produits post-consommation ou post-industrie.

Équarrissage

La pierre doit être mise d'équerre sur les 6 faces. Autrefois faites manuellement, les carrières équipées de débiteuses numériques effectuent cette étape en même temps que le débitage.

F

Flexible de douche / tuyau de douchette

Le flexible de douche ou tuyau de douchette alimente les douchettes dans la salle de bain. Il relie le pommeau de douche à la robinetterie. Comme son nom indique, sa caractéristique et son utilité principales résident dans sa flexibilité qui est permise par l’enchainement d’anneaux liés l’un à l’autre. Le flexible de douche doit avoir une certaine souplesse pour un maniement facile mais il doit aussi être assez résistent pour éviter qu’il se torde dans tous les sens.  

 

 

 

G

 

Granite 

Granit, de l'italien granito, « grenu », est un matériau constitué d'une roche à aspect grenu (avec des grains) et en général très résistant à l'usure. Il se différencie des matériaux rocheux ne présentant pas de grain et appelés alors marbre.

 

H

 

I

 

J

Joint de robinetterie

 

Le joint est un dispositif assurant l’étanchéité au niveau des raccords et empêchant les fuites.

Les joints peuvent être fabriqués à partir de différents matériaux : cuir, étoupe, fibrine, feutre, caoutchouc, élastomères, polymères ou encore métal (laitons).

Lors du serrage, le joint est légèrement compressé (pour les joints souples) ou écrasé (pour les joints en métal).  Dans la plomberie, les joints en fibrine gonflent au contact de l’eau assurant ainsi une étanchéité complète.

On distingue :

- des joints statiques : joints permanents, joints plats, joints toriques
- des joints dynamiques : joints feutres, joints à lèvre, joints d’étanchéité latérale
- des joints spéciaux

 

 

K

 

 

L

Laiton

Les laitons ont des alliages principalement composés d’au moins deux métaux : le zinc et le cuivre. Les laitons ont une couleur qui varie du rose au jaune, on les appelle même souvent « le cuivre jaune ». Selon la composition et les proportions, les laitons peuvent avoir différents noms : archal, tombac, bronze florentin, similor ou pinchbeck. A titre d’exemple, le bronze florentin (ou bronze vénitien) est composé de 85 % de cuivre et 15 % de zinc.

La grande particularité des laitons qui les rend populaires est leur résistance à la corrosion ainsi que leur malléabilité et leur ductilité extrême.

Il existe trois catégories de laitons :

- Laitons simples
- Laitons au plomb
- Laitons spéciaux

Les laitons sont souvent utilisés dans l’horlogerie, la pointe et la robinetterie

 

M

Marbre

Le marbre est une roche métamorphique issue du calcaire disponible en plusieurs couleurs. Le marbre désigne une pierre calcaire ou carbonate de chaux à cassure grenue, très dure, solide et offrant un lustre très profond et riche.

Mitigeur de robinet

Le mitigeur de robinetterie de cuisine ou de salle de bain, est un robinet qui est fabriqué avec un seul levier qui permet de contrôler l’intensité du courant d’eau en levant ou en baissant la manette. Par ailleurs, en déplaçant le levier du mitigeur vers la gauche ou la droite, nous pouvons plus facilement ajuster la quantité de l’eau chaude et de l’eau froide et obtenir ainsi de l’eau réglée selon notre désir. Il s’agit du robinet le plus répandu dans les salles de bain et les cuisines modernes. 

Le mécanisme du mitigeur est composé d'une cartouche possédant trois ouvertures : l’entrée pour l’eau chaude et l’eau froide et une voie pour faire sortir l’eau mélangé, d’où la dénomination « mitigeur ». Grâce à cette cartouche incluse dans le mélangeur, l’eau chaude et froide peuvent être mélangées. Plus précisément, c’est lors du déplacement d’un disque de céramique sur un autre que l’eau peut être mélangée. On obtient donc de l’eau à température désirée dont on peut régler le débit d’eau mitigée.

N

 

O

 

 

P

Polissage

Le polissage ou poli est l'action de polir, de rendre lisse et éventuellement brillant par le polissage manuel ou à l'aide de machines numériques équipées de disques de différents matériaux tournant à grande vitesse, avec ou sans pâte à polir. Le polissage est une technique de travail du granit, quartz et marbre qui utilise des outils aux diamants. Le polissage s’effectue par frottement sur un polissoir fixe ou mobile.

Pression

La pression est une notion physique fondamentale. Elle se définit par la force rapportée à la surface des conduits d’eau potable par lesquels l’eau est acheminée dans les habitations. La pression d’eau est exprimée en bars (1 bar=1 kg/cm2) ou psi (pound per square inch).

 

Q

QUARTZ

Le quartz est l'un des minéraux naturels les plus durs. Nos surfaces de quartz sont composées jusqu'à 93% de quartz naturel, de la crystobalite, granite, colorant et résine. 

R

Réducteur de pression

Le réducteur de pression permet de réduire la pression d’eau qui le traverse. Ainsi, la pression obtenue à la sortie est constante et réglée. De manière générale, il est installé pour ramener la pression trop élevée à une valeur moindre permanente. Par exemple, une pression de 10 bars à l’arrivée peut être ramenée à 5 bars par un réducteur de pression.

Le réducteur de pression s’installe directement après le compteur d’eau et protège tout le système des conduites d’eau dans la maison des problèmes qui peuvent survenir en cas d’une surpression (par exemple les bruits dans les canalisations, les fuites aux raccordements, les pannes fréquentes des appareils électroménagers, les usures de la robinetterie). Mais on peut également le placer juste avant la sortie d’eau pour les appareils sanitaires ou électriques aux exigences spécifiques.

Pour régler la pression, il est impératif de couper l’eau avant l’opération. Pour augmenter la pression, il suffit de serrer la vis de réglage. Par conséquent, pour réduire la pression, la vis de réglage doit être desserrée ; ensuite on ouvre légèrement le robinet et on le referme, puis on serre de nouveau la vis jusqu’à l’obtention de la pression souhaitée.

Il faut également souligner que le réducteur de pression ne peut pas augmenter la pression, mais seulement la faire diminuer.

Le réducteur de pression est un dispositif autonome.

 

 

Robinet d'arrêt

Le robinet d'arrêt est généralement installé juste après le compteur d'eau et est destiné à couper l'eau pour l'ensemble des conduits du logement pour permettre déventuelles réparations ou travaux sur une partie du circuit. Il est possible également de poser un robinet d'arrêt au niveau du chauffe-eau ou des appareils electroménagers pour couper l'eau ponctuellement. Certains robinets d'arrêt sont également accompagnés de vidage permettant de vider la canalisation.

Robinet à clapet

Les robinets à clapet sont des robinets classiques. Pour fermer le passage de l'eau, on tourne la manette qui pousse une tige filetée à l'intérieur du robinet. Au bout de cette tige se trouve le clapet qui bouche le passage de l'eau

Robinet à flotteur

Le robinet à flotteur est un appareil qui s’ouvre et se referme en fonction du niveau d’élévation de l’eau dans le réservoir de la toilette. Ce type de robinet est particulièrement utilisé dans les systèmes de chasse d’eau des toilettes.

Robinet Mitigeur

Le robinet mitigeur est composé d’un bec et d’une poignée de commande. La température de l’eau se règle en tournant la poignée à gauche ou à droite préalablement ou en cours d’utilisation tandis que le débit d’eau peut être augmenté en levant la poignée. Le robinet mitigeur fonctionne grâce à une cartouche qui continent deux disques en céramique. Percés et mobiles, ces disques permettent un écoulement d’eau plus ou moins important selon la position de la poignée de commande

Robinet Thermostatique

Le robinet thermostatique est un dispositif permettant de stabiliser la température du fluide en fonction des réglages préétablis.

S

Siphon

Le siphon est un dispositif important de votre canalisation. Il permet l’évacuation des eaux usées et évite la remontée des odeurs de canalisations grâce à une immersion permanente d’une partie du conduit.

 

T

Tuyau en cuivre

Le tuyau en cuivre est un tube rigide en cuivre de différents diamètres et longueurs pour évacuer ou conduire l’eau chaude ou froide. C’est un matériau résistant et fiable, dure longtemps et se recycle facilement. Néanmoins l’installation de la tuyauterie en cuivre peut s’avérer compliquée en raison de la nécessité du découpage et du cintrage des tuyaux.

Tuyau flexible

Le tuyau flexible est un tube polyvalent qui peut servir soit pour l’alimentation en eau froide ou chaude soit pour évacuation des eaux usées. Un avantage de ce type de flexible est de pouvoir être raccordé sans utiliser la soudure.

 

Tuyau PER

Le tuyau en PER = Polyéthylène réticulé haute densité ou bien PEX.

C’est un type de tuyau très pratique puisqu’il peut servir à la fois dans la robinetterie sanitaire et le chauffage (pour la conduite de l’eau chaude et de l’eau froide). Il est semi-rigide et ne nécessite pas de soudure ce qui favorise son utilisation dans des endroits difficiles d’accès. Il ne s’entartre pas et est très résistant à la corrosion.

Tuyau en PVC

Les tuyaux en PVC sont généralement utilisés pour l’évacuation des eaux usées. Ils sont légers, faciles d’installation et ne coûtent pas cher. Cependant, il faut prendre en compte la forte dilatation du PVC lors du montage et veiller à ne pas chauffer le matériau.

 

U

 

V

 

Valve

Une valve ou vanne sert à réguler le flux d'eau en ouvrant, fermant ou limitant partiellement son passage. Le principe de fonctionnement est similaire au clapet anti-retour.

 

 

Vanne

 

La vanne est un dispositif installé sur la tuyauterie qui permet d’ouvrir, de fermer ou de limiter le passage de l’eau dans la canalisation. Une vanne peut être à manette ou à papillon (dans les logements généralement). Elle est souvent à quart de tour ce qui permet d’avoir un débit d’eau maximal en un seul quart de tour.

Une vanne est principalement utilisée en tant que vanne d’arrêt sur les conduits d’alimentation en eau chaude ou en eau froide. 

Vase d'expansion

 

W

 

X

 

Y

 

Z